loading

N°7 : La pipistrelle commune

HO HO HO, le n°7 vient d'arriver sous le sapin ! 🌲 Suivez notre chauve-souris, elle a plein de choses à vous raconter. Son petit nom ? La pipistrelle ! Un nom aussi mignon qu'elle ! 🦇 (pour lire le texte du mensuel, descendez la page ↓) 🍂

Tous les numéros restent disponibles sur la page Facebook @biodiloise (lien en bas de la page). N'hésitez pas à venir la suivre pour ne rien manquer, lire la Biodiloise et accéder à tous les contenus. Sinon, rendez-vous le mois prochain pour un nouveau numéro.

Souris ébouriffée

Chauve-souris... C'est un drôle de nom vous ne trouvez pas ? Car oui, je suis une chauve-souris ! Chauve... Manquerait plus que ça ! J'ai une jolie fourrure brune moi ! Ben oui, je vole mais je ne suis pas un oiseau ! Je suis bien un mammifère, j'ai donc des poils. Et souris, bon il est vrai que je ne suis pas bien grande... Les plus grandes d'entre nous peuvent mesurer jusqu'à 5 cm. Je suis d'ailleurs la plus petite chauve-souris en Europe. Je suis très discrète, alors vous ne le savez peut-être pas, mais je suis très répandue en France. Eh oui, faut ouvrir l’œil ! C'est d'ailleurs de là que vient le mot "chauve" dans mon nom. Je suis nocturne et discrète comme une chouette, "Cawa" en latin. Et puis petit à petit, Cawa s'est transformé en "calve", autrement dit, chauve. Une histoire tirée par les cheveux...

Chauve qui peut

Bon c'est pas le tout, mais quand est-ce qu'on mange ? La nuit ? Oui, je suis un animal nocturne, et surtout après le coucher du soleil. Vous me trouverez surtout près des zones humides : lacs, étangs... C'est ici que j'ai le plus de chance de trouver mes délicieuses proies. J'aime aussi les forêts, les jardins, les champs et je suis très habituée aux habitations humaines. Mais quelles sont ces proies me direz-vous ? Eh bien, je prends ce que je trouve, je ne suis pas bien difficile même si j'ai mes préférences. Les insectes volants, voilà de quoi satisfaire les plus fins gourmets de mon espèce ! Mouches, papillons, coléoptères, éphémères... Un régal !

Mais le souci, c'est que moi aussi je parais délicieuse pour beaucoup d'autres... Les serpents, les renards, les fouines, les putois et même les rapaces, nocturnes et diurnes ! Enfin pour cela, il faudrait déjà qu'ils arrivent à m'attraper héhé ! On fait la course ?

Mon chauve pour la vie

A votre avis, quel est le nom du bébé chauve-souris ? Certains les appellent des chauve-souriceaux. J'en ai le plus souvent un par saison. Je suis un mammifère, je l'allaite avant qu'il arrive à se nourrir tout seul. Il prendra son premier envol un mois après sa naissance. De juillet à octobre, les mâles feront des parades nuptiales en volant et en émettant des cris. Vous pouvez les voir à cette période au niveau des routes. Un mâle peut trouver plusieurs femelles, mais une femelle ne peut s'accoupler qu'avec un seul mâle ! Il faut bien choisir pour assurer une bonne descendance ! Nous rentrerons ensuite en hibernation puis, au printemps, les mâles partiront en solitaire tandis que nous mettons bas et élevons nos petits, avec plusieurs dizaines d'autres femelles. Entre filles, on se sert les ailes !

Du côté de L'UICN

L'UICN, c'est l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Elle classe les espèces selon leur état de menace. Elles vont de "préoccupation mineure" à "effondrée". La pipistrelle est classée "quasi menacée" en France et dans les Pays de la Loire.

En haut, en bas !

Si je vous dis chauve-souris, vous me voyez la tête en bas n'est-ce pas ? C'est une légende à votre avis ? Pourtant c'est bien vrai ! Je dors la tête en bas, les pattes en l'air ! Enfin façon de parler bien sûr... Je m'accroche grâce à mes pieds : je possède un petit tendon qui "bloque" ma position une fois bien suspendue, ce qui me permet de dormir sans jamais lâcher. Mais pourquoi dormir la tête en bas ? Eh bien, j'ai de toutes petites pattes arrières... Bien trop petites pour porter tout mon poids ! 6 grammes, c'est pas rien ! Alors dormir dans cette position m'est bien plus facile. Et tenez-vous bien : le sang ne stagne pas dans ma tête quand elle est à l'envers ! Toutes ces adaptations me permettent de dormir bien confortablement et, cerise sur le papillon, cette position me permet d'éviter mes prédateurs car je peux m'envoler plus facilement !

T'as dit quoi ?

Vous ne nous entendez pas, cela veut dire qu'on ne fait aucun bruit selon vous ? Pourtant nous sommes de vraies pipelettes, mais vous n'êtes pas en mesure de l'entendre la plupart du temps. Les fréquences audibles pour l'Homme sont entre 20 et 20 000 Hertz. Au delà, on parle d'ultrasons. Nous émettons dans les 46 000 Hz. Cela nous permet de communiquer et de nous reconnaître. Mais ces ultrasons ont aussi une autre fonctionnalité : l'écholocation. C'est ce qui nous permet de nous positionner dans notre environnement. On envoie des ondes qui nous sont renvoyées lorsqu'elles rencontrent un obstacle. Je peux alors me faire une image du lieu dans lequel je suis, ou même repérer une proie. Bien pratique quand on vit de nuit !

Bat-mobile

Vous savez que je suis commune, mais j'ai plein d'autres cousines ! Nous sommes 36 espèces différentes en France. Nous sommes 22 rien qu'en Bretagne ! Mais vous nous avez déjà sûrement vu voler au-dessus de vous une fois la nuit tombée... Comment est-ce possible que vous puissiez nous différencier les unes des autres ? La méthode la plus répandue est l'utilisation d'une batbox. C'est un détecteur d'ultrasons. Il faut pour cela sortir la nuit, régler sa fréquence et ainsi chercher les différents ultrasons qui, grâce à l'appareil, seront ramenés dans la fréquence audible par l'Homme. Vous pouvez alors entendre une série de clics très courts, variables selon les espèces et les comportements. Ils peuvent être enregistrés ou non, il ne restent plus ensuite qu'à les analyser pour savoir quelle mystérieuse espèce était présente juste au-dessus de vos têtes.

Le saviez-vous ?

Je suis un animal nocturne mais je ne suis pas lucifuge pour autant. C'est-à-dire que je ne fuis pas la lumière. Au contraire, elle peut m'aider à chasser en attirant mes proies par exemple.

Le CV du jour

La pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus) appartient à l'ordre des Chiroptères et à la famille des Vespertilionidés. Dans cette famille, on trouve aussi l'oreillard ou encore la barbastelle. Il en existe plus de 407 espèces dans le monde. C'est la deuxième plus grande famille de mammifères. Ils sont de petites tailles, ont de petits yeux et une grande queue. Ils sont aussi caractérisés par l'absence de feuilles nasales, qui donne des propriétés aux ultrasons des chauve-souris des autres familles.

La pipistrelle a une longévité d'environ 15 ans.

Elle est présente dans toute la France, en Europe, au Maghreb et dans une partie de l'Asie.

Toutes les espèces de chauve-souris présentes en France y sont protégées. Il est donc interdit de les capturer mais aussi de détruire leurs habitats de reproduction et de repos.

Devinette : Combien d'insectes la pipistrelle peut-elle manger en une nuit ? (réponse au prochain numéro)

• 30

• 200

• 500

Réponse du n°6 : Pourquoi les lézards sortent-ils souvent leur langue ?

Pour mieux connaître leur milieu, grâce à un "radar à odeurs" dans la bouche : l'organe de Jacobson. On appelle ça la vomérolfaction.

La Biodiloise, une idée originale de Mathilde Bahier (math.bhr53@gmail.com). Merci à L. Le Port pour ses illustrations.

AUTEUR : La Biodiloise

DATE : 30/12/2022

LIEN : https://www.facebook.com/biodiloise

FICHIER ASSOCIÉ : Bouton download

Actualité image
  • Actualité image
  • Actualité image
  • Actualité image