loading

N°6 : Le lézard des murailles

Il est arrivé ! Notre lézard s'est fait désirer mais il est désormais prêt à vous raconter son histoire. 🦎 Bonne lecture ! (pour lire le texte du mensuel, descendez la page ↓) 🍂

Tous les numéros restent disponibles sur la page Facebook @biodiloise (lien en bas de la page). N'hésitez pas à venir la suivre pour ne rien manquer, lire la Biodiloise et accéder à tous les contenus. Sinon, rendez-vous le mois prochain pour un nouveau numéro.

Roi du cache-cache

Souvent vous m'entendez, rarement vous me voyez... J'ai beau être tout petit, ma fuite à votre approche fait souvent bouger les feuilles et autres plantes de vos bords de trottoirs. C'est vrai que je vis très proche de vous, pour de nombreuses raisons, comme votre nourriture ou vos aménagements. Cependant, je ne suis pas très friand des papouilles. Alors je me cache ! Pourtant, tout le monde connaît les  lézards.... C'est vraiment le cas vous pensez ? Eh bien nous allons voir ça ! Déjà, sachez que j'ai plusieurs cousins : le lézard ocellé, vivipare, vert... Mais y'a pas à dire quand même, les lézards des murailles, c'est bien nous les plus beaux !

Pas touche !

La saison des amours ? Plutôt la saison des querelles oui ! Je ne peux jamais être tranquille pour rechercher ma femelle, il faut toujours que d'autres lézards viennent traîner dans les parages... Alors je n'ai pas d'autres solutions : il faut que je les chasse d'ici ! C'est pourquoi vous nous verrez souvent nous courir après vers la fin du printemps. Mais revenons à nos femelles. Après avoir trouvé ma future lézarde, il me faut trouver un moyen pour attirer son attention. Et pour cela, rien de tel que de lui mordiller la queue, ce qu'elle saura parfaitement me rendre pour mettre fin à l'accouplement. Sachez d'ailleurs que nous possédons deux hémipénis, situés à la base de la queue, mais un seul servira à l'accouplement. N'oublions pas que les autres mâles rôdent, je dois rester méfiant. Je vais alors rester auprès d'elle pendant plusieurs jours pour m'assurer qu'aucun autre mâle ne viendra essayer de s'accoupler avec elle juste après. On appelle cela un comportement de "mate guarding", qui existe chez beaucoup d'autres espèces. Cela me permet d'assurer ma descendance. Pas touche à ma femelle !

Même pas peur

Les prédateurs sont nombreux, à commencer par l'Homme et les chats, car nous vivons étroitement à côté. Je suis aussi la proie de quelques oiseaux (dont vos poules!), de petits mammifères et même des serpents ! Nous sommes pourtant assez proches avec ces derniers car nous sommes tous les deux des squamates ("animaux qui muent") ou plus grossièrement des reptiles. Au sein de ce groupe, les serpents sont des Ophidiens, et nous, nous sommes des Sauriens ("sauros" voulant dire lézard). Mais n'ayez pas peur pour moi, je sais me défendre ! Ma technique ? A l'approche d'un prédateur, je lève l'une des mes pattes avant et je lui fais faire des cercles, tout en agitant ma queue, en bougeant ma tête et en me redressant le plus possible. Intimidant non ? Et si cela ne suffit pas, COUREZ !!!!

Du côté de L'UICN

L'UICN, c'est l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Elle classe les espèces selon leur état de menace. Elles vont de "préoccupation mineure" à "effondré". Le lézard des murailles est classé en "préoccupation mineure".

Sortez les transats

Il fait beau vous ne trouvez pas ? Le temps idéal pour lézarder au soleil ! Mais au fait, pourquoi dit-on ça ? Dès le premier rayon, vous nous voyez souvent sortis, en train de prendre le soleil. Et ce n'est pas par simple envie de bronzer, oh non ! Cette chaleur nous est vitale ! Nous sommes des animaux "ectothermes", c'est-à-dire que notre chaleur corporelle nous vient uniquement de l'extérieur. Nous ne sommes pas capables de réguler notre température comme vous, les humains. Alors un rayon de soleil, une plaque chaude au sol ou autres, voilà le moment parfait pour faire le plein d'énergie !

Bébé zazard

Nos bébés naissent dans des œufs, comme les oiseaux. Il existe une grande variabilité inter- et intra-individuelle pour la ponte, c'est-à-dire que les femelles pondent un nombre d’œufs très varié les unes des autres et au cours de leur vie. L'âge et la température extérieure en sont les principaux facteurs. Mais elles pondent en moyenne une dizaine d’œufs par an. Après l'éclosion, les petits sont autonomes tout de suite, il n'y a pas de soins parentaux. Savez-vous qu'il existe une espèce de lézard en France qui ne pond pas d'oeuf ? C'est le lézard vivpare, d'où son nom.

Silence, ça repousse

Info ou Infox ? Si on coupe ma queue, elle repousse ? Eh bien non, ce n'est pas une légende, c'est même l'une de mes techniques pour échapper à mes prédateurs s'ils réussissent à m'attraper. Il vaut mieux y laisser sa queue qu'y laisser sa peau ! On appelle cela l'"autotomie", autos signifiant "soi-même" et tomie signifiant "coupure". On retrouve aussi cette technique chez les phasmes par exemple avec leurs pattes ou bien encore chez des mollusques avec leurs tentacules. Les exemples sont nombreux ! Et il faut savoir que ma queue, après coupure, est capable de bouger pendant au moins une demi-heure ! De quoi détourner l'attention de mon ennemi le temps que je parteme cacher. Sachez que je la coupe moi-même, par simple commande de mon cerveau, et cela m'est indolore.

La couper, c'est bien beau... Mais en plus, ça repousse ! Pas tout à fait comme avant cela dit, car ce nouvel appendice sera constitué uniquement de cartilage et ne sera plus un prolongement de ma colonne vertébrale. Elle repousse au bout de quelques mois et sera souvent assez courte et claire par rapport au reste de notre corps. Mais le plus drôle dans tout ça ? Elle peut être divisé en trois bouts ! Cette capacité de régénération est possible grâce à une molécule qui porte le doux nom de "myosiverine". Elle transforme certaines cellules musculaires qui vont ainsi pouvoir se regrouper pour former la nouvelle queue ! Psst, ça ferait un joli nom pour une madame lézard non ?

Mais une queue pour quoi faire ? Pourquoi la retrouver à tout prix ? Sans queue, au sol, nous sommes pourtant plus agiles et plus rapides ! Mais c'est grâce à elle que nous pouvons garder l'équilibre pour monter sur les murs par exemple ! Elle est donc très importante.

Le saviez-vous ?

Les murets en gabion, installés dans de nombreuses communes, sont de véritables refuges pour les lézards. Très difficiles d'accès, ils les protègent des prédateurs.

Le CV du jour

Le lézard des murailles (Podarcis muralis) appartient à l'ordre des Squamates et à la famille des Lacertidae. Dans cette famille, on trouve aussi le lézard vert ou encore le lézard ocellé. Ils vivent tous le jour et sont des animaux agiles. Le lézard des murailles a une longévité d'environ 7 ans. Il est présent dans toute la France et dans une grande partie de l'Europe. Cette espèce est intégralement protégée en France depuis 1976. Il est donc interdit de détruire ses œufs, son habitat ou même encore de le capturer

Devinette : Pourquoi les lézards sortent-ils souvent leur langue ? (réponse au prochain numéro)

• Pour se dire bonjour

• Pour avaler leur salive

• Pour mieux connaître leur milieu

Réponse du n°5 : Pour quelle ancienne activité humaine aurait-on utilisé le chardonneret ?

Dans les mines. Ils prévenaient des coups de grisou en arrêtant de chanter.

La Biodiloise, une idée originale de Mathilde Bahier (math.bhr53@gmail.com). Merci à L. Le Port pour ses illustrations et à I. Paumier pour ses photos.

AUTEUR : La Biodiloise

DATE : 14/11/2022

LIEN : https://www.facebook.com/biodiloise

FICHIER ASSOCIÉ : Bouton download

Actualité image
  • Actualité image
  • Actualité image
  • Actualité image
  • Actualité image