loading

N°4 : Grenouille verte

Tût Tût ! Le numéro 4 de la Biodiloise est arrivé ! De retour dans la mare, accompagné d'une petite grenouille cette fois ci... (pour lire le texte du mensuel, descendez la page ↓) 🐸

Tous les numéros restent disponibles sur la page Facebook @biodiloise (lien en bas de la page). N'hésitez pas à venir la suivre pour ne rien manquer, lire la biodiloise et accéder à tous les contenus. Sinon, rendez-vous le mois prochain pour un nouveau numéro.

Quoi coâ ?

COÂ COÂ !! Certains ici connaissent certainement très bien ma voix... Normal, je suis le soprano de la mare, le ténor des roseaux, la diva des eaux douces ! Ah ça oui, j'en ai de la voix, et je vais m'en servir aujourd'hui pour vous conter la vie de grenouille. Bon déjà vous l'aurez remarqué, je suis verte, d'où mon nom : grenouille verte. Mais laissez-moi vous en apprendre une bien bonne : mon espèce n'existe pas... COA ? Comment c'est possible ? Eh bien, en effet, on parle plutôt du complexe des grenouilles vertes, car ils existent plusieurs espèces de grenouilles réunies dans ce même groupe par leur couleur verte et leurs tâches marrons. Par souci de facilité sans doute, alors restons simple ! Je suis une grenouille verte. Et sachez qu'il y a plein d'autres grenouilles : agile, rousse, commune... Pas facile tout ça, plutôt complexe même !

Phylogénie des amphi

Amphibien, batracien... On s'y perd non ? Alors laissez moi éclairer vos petites têtes de rainette. Parmi les Amphibiens, on trouve les apodes (des sortes de serpents gris gluants) et les batraciens. Et parmi ces batraciens, on trouve les urodèles (tritons et salamandres, les dragons de la mare en quelque sorte) et les anoures (grenouilles et crapauds). Les batraciens sont donc des amphibiens mais pas l'inverse. Interdiction de vous tromper maintenant ou je vous saute dessus !

Tôt ou têtard

Vous savez quoi ? Je suis papa pour la 3 000ème fois ! Pas beaucoup en effet, mais au moins je peux en parler en connaissance de cause. Pour commencer, le mâle et la femelle rapprochent leurs cloaques l'un de l'autre. La femelle va alors libérer les "œufs" dans l'eau que le mâle fécondera afin qu'ils deviennent de vrais œufs. Même s'il est nécessaire qu'il y ait rapprochement entre les deux partenaires, tout se passe directement à l'extérieur de l'organisme, dans l'eau. On appelle cela l'amplexus. Les œufs resteront immergés et accrochés à la végétation. Puis des ces boules transparentes naîtront de jolis têtards quelques jours plus tard. Pas de patte, juste une tête et une queue. Les pattes arrière pousseront en premier, puis les pattes avant, tout pendant que la queue régresse... Jusqu'à devenir une vraie grenouille au bout de 2-3 mois ! Mais comment on drague chez les grenouilles me direz vous ? Eh bien, à la saison des amours, vers avril/mai, nous retournons dans la mare où nous sommes nés. Attention à cette période, vous pouvez beaucoup nous croiser sur les routes... Nous entamons alors notre chanson préparée tout spécialement pour l'occasion et attirer une femelle ! Coassements, ronronnements, grognements... Il y en a pour tous les goûts. Les plus observateurs d'entre vous auront même remarqué que chaque espèce de grenouille a son propre chant ! Mais nous savons aussi coasser pour marquer notre domination sur les autres ou lorsqu'il pleut !

Pssst ! Tu veux une astuce pour faire ton monsieur-je-sais-tout ? Tu peux distinguer les œufs de grenouilles, regroupées en masse, des œufs de crapauds disposés en filaments.

Du côté de l'UICN

L'UICN, c'est l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Elle classe les espèces selon leur état de menace. Elles vont de "préoccupation mineure" à "effondré". La grenouille verte est classée "quasi menacée" en France.

BZZZZZZ

Zut je l'ai loupé ! Sacré mouche, elle ne m'échappera pas la prochaine fois ! Mais à part les mouches, savez-vous ce que je peux manger ? Eh bien, je suis une chasseuse opportuniste, c'est-à-dire que je me poste discrètement à la surface de l'eau et j'attends qu'une proie vienne me chatouiller le museau. Mouches, papillons, guêpes... Je ne suis vraiment pas difficile ! Seul problème : je n'ai pas de dent, il faut donc qu'elle soit plus petite que moi pour pouvoir les gober entièrement. Enfin, ma langue est mon meilleur allié, elle est extensible et collante ! Mais pour la plupart d'entre nous, elle est implantée vers l'avant de notre bouche. C'est donc en rentrant nos yeux vers l'intérieur de notre bouche que nous réussirons à avaler la petite bête...

Il pleut, il mouille

Bah les pattes, posez moi !! Non mais c'est quoi ces manières de m'attraper comme un vulgaire roseau ?! D'ailleurs, vous savez qu'il est interdit de prendre une grenouille, de l'emmener chez soi, et même de saisir ses œufs... Notre espèce a vraiment besoin d'aide pour se régénérer. Mais si par hasard, vous croisez quelqu'un avec une grenouille dans les mains, dites lui de bien avoir les mains mouillées ! Il pourrait, sinon, enlever le mucus sur la peau, pouvant être mortel....

En haut, en bas

Vrai ou faux : les nénuphars sont de supers trampolines... BIIIP FAUX, mais j'avoue que j'adore l'idée ! Cependant, pas besoin d'aide pour sauter, nous nous débrouillons très bien toutes seules ! Observez la forme de nos pattes postérieures. Elles sont idéales pour réaliser de supers bonds olympiques ! Nous sommes aquatiques, nos membres sont donc très allongés et palmés, ce qui nous confère également de très bonnes aptitudes pour la nage. Cette longueur nous permet donc de réaliser de grands sauts avec plus d'élan et de planer grâce aux palmures. Attention, tous les batraciens ne sautent pas et cela dépend de l'espèce et des adaptations de son corps à son milieu de vie.

Air pur

On est aquatique mais on vit en dehors de l'eau... Euuuh et on respire comment nous dans tout ça ? Parlons déjà de nos têtards. Pour eux, aucun doute à avoir, ils ne vivent que dans l'eau. Ils respirent donc par des branchies, oui oui comme les poissons ! Puis, lors de la métamorphose, ils vont les perdre au profit de poumons. Oui oui comme vous ! Mais attention petite variation : on peut respirer sous l'eau ! Ne soyez pas jaloux, chacun a ses qualités ! Par contre, nous ne pouvons pas avaler l'eau pour respirer car, comme vous, on pourrait se noyer. En fait, la principale voie d'entrée de l'oxygène dans notre corps est notre peau. Elle est composée de nombreux capillaires sur tout le corps, ce qui permettra de capter l'oxygène présente dans l'eau. Mais c'est à la surface que tout ce complique. L'eau joue un rôle de conducteur de l'oxygène, ce qui lui permet d'être capter par la peau. Mais dans l'air, la peau est incapable de capter de l'air seul. C'est alors que les glandes muqueuses entrent en jeu ! Comme leur nom l'indique, elles sécrètent un mucus gluant qui permet à la peau de lutter contre la déshydratation, et donc, de pouvoir capter l'oxygène !

Le saviez-vous ?

La grenouille "COasse" et le corbeau "CROasse". Pour vous en souvenir, dites vous qu'il n'y a pas de CROcodile dans une mare...

Le CV du jour

La grenouille verte (Pelophylax kl. esculentus) appartient à la famille des Ranidae. Dans cette famille, on trouve également la grenouille rousse ou encore la grenouille agile. Elles sont caratérisées par une peau lisse et des pattes postérieures palmées et musclées. La plupart sont aquatiques.

La grenouille verte a une longévité d'environ 5 ans. Elle est présente en Europe. Pour identifier une grenouille, on regarde principalement sa couleur, l'aspect global de son corps, la forme de son museau, ou encore la taille de ses tympans (proportionnellement à son œil). Certaines se ressemblent même tellement (rousse et agile par exemple), qu'on ramenait la patte postérieure vers le museau pour comparer sa taille, un peu comme un grand écart. Cette technique est heureusement beaucoup moins utilisée aujourd'hui.

Devinette : Comment se nomment les "bulles" que la grenouille mâle gonfle près de son museau pour coasser ? (réponse au n°5)

• Les sacs vocaux

• Les cabas sonores

• Les poches acoustiques

Réponse du n° 3 : Quels sens sont les plus développés chez le hérisson ?

L'odorat et l'ouïe. C'est un animal nocturne, la vue ne lui est donc pas très utile.

La Biodiloise, une idée originale de Mathilde Bahier (math.bhr53@gmail.com). Merci à L. Le Port pour ses illustrations.

AUTEUR : La Biodiloise

DATE : 10/08/2022

LIEN : https://www.facebook.com/biodiloise

FICHIER ASSOCIÉ : Bouton download

Actualité image
  • Actualité image
  • Actualité image
  • Actualité image